Editorial
Intégrer les jeunes en tant qu'acteurs dans la société

Newsletter

Édito

Le livre comme outil de perception de l’espace

EXTRA
EXTRA
N°40 2020
Le livre est un objet à sentir, à toucher, à percevoir avec son corps tout entier.

Par Fanny Millard,
architecte, auteur, graphiste

L’espace, matière première de l’architecte, mais aussi du danseur, du géographe, du paysagiste ou du scénographe, est, comme le temps, une notion fondamentale de notre cadre de vie. Matériellement caractérisé comme « un vide défini par les pleins qui l’entourent », l’espace est aussi celui interne au corps, celui qui sépare ou relie des corps, ou le lieu qui génère des relations sociales. Il fait partie intrinsèque de nos vies, sans que la plupart d’entre nous n’en ait réellement conscience. On apprend dès tout-petit à se repérer dans le temps, mais qu’en est-il de notre relation à l’espace ?

EXTRA propose de travailler sur l’architecture du livre comme support de sensibilisation à l’espace. Le livre est un objet à sentir, à toucher, à percevoir avec son corps tout entier. Son architecture questionne son rapport au lecteur, et sa forme se déploie dans l’espace, en mouvement. Son espace papier sert à mettre en rapport des vides et des pleins, des limites, des transitions. Le livre est utilisé comme langage pour raconter l’espace, celui de l’architecture ou du cadre de vie.

BASIC SPACE, de Fanny Millard, premier livre-maquette édité en 2015 par l’association, se déploie dans l’espace pour former une multitude de typologies architecturales. Le projet est aussi édité à grande échelle et devient une cabane modulable pour explorer l’espace avec son corps tout entier. BASIC SPACE a reçu en 2017 le Golden Cubes Awards, prix décerné pour l’Union Internationale des Architectes pour récompenser des projets d’éducation à l’architecture. En 2018, il est présenté à la conférence «Children’s book on art architecture and design» à l’International Children Bookfair de Bologne puis diffusé la même année au Center of Book Arts de New York.

De la même manière, le livre-maquette ORGANIC SPACE propose d’explorer la notion d’espace cette fois à l’échelle du paysage.

En 2019, EXTRA édite UPSIDE DOWN, un coffret de six livres en espace accompagné d’un langage graphique de signes qui traduisent des notions spatiales simples (positions, morphologies, mouvements).

Nos livres font l’objet de nombreux ateliers en milieu scolaire, structures petite enfance, maisons de l’architecture, médiathèques, instituts spécialisés mais aussi au Signe-centre national du graphisme, au festival Urban Eye de Bucarest (en partenariat avec l’Institut Français de Bucarest), à Séoul (Biennale d’architecture et d’urbanisme, en partenariat avec l’Institut Français de Séoul), ou à la Biennale d’architecture de Venise.

Fanny Millard