Editorial
Intégrer les jeunes en tant qu'acteurs dans la société

Newsletter

Ressources et outils pédagogiques

Fabrikado#2 WOW

[field_legende_visuel-formatted]
Document - 17-02-2020

Qu’est ce que Fabrikado ?

Chaque Fabrikado met à l’honneur un bâtiment conçu par une équipe d’architectes et construit quelque part en France ou en Europe.
Ce bâtiment est à reproduire en maquette avec l’aide du livret qui détaille toutes les étapes de montage. L’aventure ne s’arrête pas ici, car nous nous sommes donné pour règle de détourner et de transformer chaque bâtiment en un jeu totalement différent.

Il s’agit ici de dépasser la réalité et de lui insuffler une part de rêve et d’imaginaire. Certains dessinateurs comme Federico Babina transforment les bâtiments en animaux, nous, nous les transformons en jeu. 

On peut s’interroger sur l’utilité de diffuser l’architecture chez le jeune public. Au-delà de la diffusion d’une culture, il s’agit d’observer l’architecture. La reconnaître comme sujet d’étonnement, c’est renforcer notre sentiment d’appartenance. Faire de la ville un sujet partagé, s’ouvrir à la « Cité », c’est construire son identité citoyenne à l’échelle de sa ville, de son pays, de l’Europe, du monde.
Nous avons donc privilégié l’autonomie des enfants, et placé Fabrikado sous le signe d’un principe simple : le jeu !

 

Le deuxième Fabrikado se nomme WOW !

« The house With One Wall » (en français : la maison à un mur) a été imaginée en 2007 par l’agence de l’architecte suisse Christian Kerez. Située à Zurich, cette maison est en fait double. Deux logements se déploient sur quatre niveaux, de part et d’autre d’un unique mur situé au centre de l’ouvrage.

Ce mur est à la fois structurel et générateur d’espaces. Plié en plusieurs points, il libère les façades et permet une belle transparence.
Les pliages du mur, différents à chaque étages, deviennent des espaces à habiter, tantôt fermés, tantôt ouverts.
Dans cet environnement fait de lignes fuyant vers l’extérieur et d’horizontalité, seuls les escaliers de béton adossés au mur expriment la verticalité du projet et la liaison des différents espaces.

Pour la deuxième pièce de sa collection, Fabrikado s’est emparé de cet édifice et de ses initiales en le rebaptisant WOW.

S’inspirant de cette particularité structurelle et spatiale qu’est le mur central, l’Ardepa l’a détourné en jeu et s’est amusé à imaginer que le logement d’origine s’agrandit jusqu’à se transformer en tour. La hauteur dépend du nombre d’étage que l’on réussit à superposer ! Mais attention, tout comme Christian Kerez l’a dessiné, chaque étage ne tient que sur 1 mur…

Un principe de jeu qui a beaucoup amusé (inspiré ?) Christian Kerez lors de sa venue à Nantes !