Editorial
Intégrer les jeunes en tant qu'acteurs dans la société

Newsletter

Édito

Graines d'architecte : une activité du mercredi comme les autres !

N°39 2019
Intégrer les jeunes en tant qu'acteurs dans la société

Par Bénédicte Maerten, architecte, coordinatrice des actions pédagogiques du WAAO

A quoi pensez-vous lorsqu’on vous dit « activité du mercredi » ? J’imagine qu’il vous vient à l’esprit danse, musique, dessin, foot, et encore bien d’autres. Et connaissez-vous les ateliers Graines d’architecte qui se déroulent les mercredis au WAAO ?

Ce sont des ateliers plastiques de sensibilisation à l’architecture et à la ville. Des ateliers à volonté de promouvoir la réflexion sur l’architecture, d’intégrer les jeunes en tant qu’acteurs dans la société, de faire découvrir la culture, et pour finir de développer la sensibilité artistique des jeunes.

Les ateliers Graines d’architecte, ce sont 30 séances, d’une durée de 2h30, destinées aux enfants entre 7 et 12 ans sachant lire et écrire. Bien souvent, les enfants sont inscrits sur l’année, dont certains sont devenus des habitués.

Sur un trimestre, une thématique globale est définie, principalement en lien avec l’exposition en cours au WAAO. Cette thématique est déclinée, sous différentes échelles, qu’englobe le sens large du mot architecture. C’est à dire que nous abordons à la fois la ville/le paysage, le volume/la structure, et pour finir l’aménagement intérieur/le design.

Ces ateliers sont pédagogiques. Ils se composent alors d’un premier temps théorique, où à l’aide de l’exposition, de références choisies, de balades urbaines, ou de livres de notre bibliothèque nous montrons des images, nous en discutons. C’est un moyen d’aborder un thème, et un moment où les enfants observent et s’expriment. C’est par le biais du questionnement que nous amenons les enfants là où nous voulons les guider.

Vient ensuite un second temps, celui de la manipulation. Les enfants doivent mettre en forme le sujet demandé en lien avec le temps théorique. Pour se faire, nous employons différentes techniques : le dessin, le collage, le plan, les coupes, la maquette. Nous mettons l’accent sur la matière, la couleur, les volumes, les relations avec l’environnement, ou encore résoudre les problèmes « structurels ». Lors de ce temps de production, le questionnement est toujours le principal moteur à leur réflexion.

Bénédicte Maerten