Edito
Pour changer le regard sur l’architecture, nous devons nous atteler à faire tomber les préjugés

Agenda

Lettre d'information

Édito

Parole d'enseignant

Réalisation d'un croquis lors d'une intervention
Architecture In Vivo
N°23 2015
La valeur ajoutée de ce travail est de confronter la sensibilité de l’adolescent à des questionnements porteurs et durables

Par Jean-Baptiste Pascal,
Enseignant de technologie en collège

L’architecture est le cadre quotidien dans lequel nous vivons, nous nous déplaçons tous les jours. C’est aussi une partie du programme de 5ème  en technologie (et en histoire de l’art sur les quatre niveaux), que j’enseigne au collège Münch à Grenoble. Pour animer cette séquence, je propose depuis bientôt 10 ans de faire intervenir des professionnels, ce projet étant acté lors des conseils d’administration où l’encouragement des parents ne s’est jamais démenti. Avoir ce projet stimule l’apprentissage des élèves, par la mise en situation et le rythme qui s’installe au cours de l’année.

Il vient en complémentarité de mes compétences, en permettant aux élèves de construire un dialogue avec plusieurs professionnels de l’architecture : visiter des lieux avec leurs concepteurs,  sensibiliser aux parcours professionnels du cadre bâti,  savoir exprimer son ressenti,  appréhender la complexité technique des ouvrages.

L’acquisition des clés de lecture et de compréhension s’expérimente sur l’environnement bâti quotidien des élèves et permet de les sensibiliser à d’autres lieux qu’ils fréquentent, autrement dit cela permet de modifier leur perception et leur compréhension de leur environnement. Ils sont unanimement très curieux de cette découverte !

Construire cette séquence avec un intervenant extérieur permet de dynamiser et d’enrichir mon enseignement, par une approche concrète et vivante. Cela contribue à la démarche d’investigation de l’analyse à la conception qui est le nouvel axe pédagogique à rechercher. La vraie valeur ajoutée de ce travail est de confronter la sensibilité de l’adolescent à des questionnements porteurs et durables et de contribuer à leur enrichissement culturel. 

Ce module permet de créer des liens entre différents partenaires institutionnels et associatifs de l’agglomération grenobloise : ENSAG, Maison de l’Architecture de l’Isère, Conseil Départemental, Collège Münch. Inscrit dans la durée, il nous demande chaque année de renouveler et d’inventer de nouvelles approches pour chacun d’entre nous. Il constitue un support qui pourrait générer davantage d’interdisciplinarité et de coopération au sein du collège.

Jean-Baptiste Pascal,
enseignant de technologie en collège.