Edito
Ces nouveaux temps d'ateliers offrent une opportunité de démultiplier les actions de sensibilisation.

Agenda

Lettre d'information

Édito

La Folle Journée de l’Architecture du 12 octobre dernier, un laboratoire à l’ENSA de Nancy

FJA
ENSA Nancy
N°15 2013
La sensibilisation à l’architecture se fait par le jeu et l’expérimentation

Par Alexandra Schlicklin,
Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Nancy.

” L’architecture et la construction vous intéressent ? Cette année, les futurs architectes vous proposent un voyage unique entre l’infiniment petit et l’infiniment grand. Plus de 30 ateliers «labos » regroupés par taille S, M, L, XL vont solliciter les sens, les sciences et l’imagination de tous. ”

L’invitation à la Folle Journée de l’Architecture est claire : la sensibilisation à l’architecture se fait par le jeu, l’expérimentation et la maïeutique pratiquée par les encadrants des ateliers, avec les enjeux sous-jacents de la communication d’une culture scientifique et technique*.

Il ne s’agit pas pour autant « d’enseigner l’architecture » à des citoyens jeunes ou adultes. Les enjeux sont décalés vers la proposition et l’ouverture de nouveaux champs : comme dans un jeu d’enfant, tout commence avec un « Et si on… ». A ce jeu, architectes et étudiants, ingénieurs et artistes se sont piqués, autant que le public, dont la première découverte est parfois celle de l’école d’architecture, comme bâtiment et institution. Plus de 1500 visiteurs ont ainsi investi les lieux.

L’évènement est aussi l’occasion de mettre en avant le travail d’une jeune génération d’architectes qui propose, invente, expérimente et explore de nouveaux champs de conception et de médiation de notre environnement. Le commissariat de l’évènement était assuré cette année par un jeune collectif d’architectes, Möebius. Madame le ministre de la Culture s’est aussi intéressée à l’évènement, qu’elle a inauguré le 12 octobre dernier, insistant à nouveau sur les enjeux de la médiation artistique.

Lors de la FJA, un des objectifs de la médiation semble atteint : rendre sensibles l’espace et l’architecture, diffuser et partager une culture scientifique et technique… et nouer le contact entre architectes et grand public.

Alexandra Schlicklin,
Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Nancy.
  

* rattachée à la Fête de la Science, l’évènement est mis en place avec le soutien du Ministère de la Culture et la Communication, et de la Communauté Urbaine du Grand Nancy. Les partenariats avec des acteurs de l’enseignement, de l’architecture et du territoire ancrent la FJA dans un contexte culturel plus large : la DRAC de Lorraine, la Maison de l’Architecture de Lorraine, le Rectorat de l’Académie de Nancy-Metz, la DSDEN de Meurthe-et-Moselle, l’ESPE de Lorraine et le CRDP de Lorraine.